Tout le vrac en pratique, c'est pratique !

C’est en 2014 que je découvre vraiment Pierre Rabhi et le mouvement Colibris dont il est à l’origine. Une résonance qui remonte à 2002. En effet, il créait un « Appel à l’insurrection des consciences » en vue de se présenter à l’élection présidentielle. Vous vous souvenez ?
Puis, en pleine période d’élection 2012, il lance la campagne « Tous candidats ». Son ambition : créer un large mouvement capable d’influencer les décisions publiques. Son but : aller vers une société véritablement écologique et humaine.

En 2014 donc, je rencontre quatre entrepreneurs périgourdins qui ont un rêve. Celui de changer le monde. Oui, rien que ça ! Leur idée – utopie : créer un nouveau modèle de consommation en réunissant sous le même toit commerçants, artisans, producteurs locaux et marques. En impliquant des consommateurs soucieux d’un avenir pour leurs enfants, leurs régions, leur planète !

C’est alors qu’est née en 2018 « O’toit ». J’ai eu la chance d’accompagner le projet durant 4 ans jusqu’à son lancement, d’apporter mon expertise en « communication de proximité ». Ces rencontres et travaux ont renforcé ma prise de conscience sur la nécessité d’agir maintenant pour une consommation plus raisonnée. J’ai découvert un tas de mouvements, de pensées positives, le film Demain de Cyril Dion. Compris ce qu’écologie veut dire. J’ai appréhendé de nouvelles façons de voir le monde, envisagé de nouveaux parcours. J’ai commencé à raisonner ma propre consommation et à franchir une première étape vers le vrac !

Une parole m’a particulièrement marquée, celle de Pierre Rabhi. Je tenais à partager ici sa pensée de sobriété heureuse. Vrac, conscience collective, climat… finalement, tout est lié.

Faire sa part

La légende du colibri – Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! « 
Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Agriculteur, écrivain et penseur français d’origine algérienne, Pierre Rabhi défend un mode de société plus respectueux de l’homme et de la nature. Pionnier de l’agroécologie, il transmet son savoir-faire en Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations.

Faire sa part, c’est important dans la philosophie de Pierre Rabhi. Selon lui, chacun peut aujourd’hui agir. Et c’est la raison pour laquelle il crée en 2007, l’association Colibris. L’organisation soutient des citoyens engagés dans une démarche de transition individuelle et collective. Cette notion de « faire sa part » nous remet dans la dynamique de la vie.

La sobriété heureuse

A travers ses nombreux films et ouvrages, il nous invite à sortir du mythe de la croissance indéfinie, à réaliser l’importance vitale de notre terre nourricière et à adopter une vie de « sobriété heureuse ».

« Il est indéniable que le progrès essentiellement technique a généré des innovations extraordinaires, mais, faute d’une éthique et d’une intelligence généreuse pour contribuer à l’avènement d’une société planétaire apaisée et conviviale, il a contribué au chaos, donné à nos pulsions destructrices des outils d’une efficacité sans précédent, et mené à la fragmentation d’une réalité de nature unitaire. »

Prendre conscience de la finitude de notre planète. Aspirer à l’épanouissement individuel plutôt que subir un matérialisme démesuré. Privilégier l’enrichissement mutuel femme/homme et préférer la coopération et l’entraide aux rapports de domination. Pour lui, cela passe par un changement de paradigme de notre société.

Également, il nous dit que le changement intérieur est un préalable au changement sociétal. La vraie r-évolution est celle qui nous amène à nous transformer individuellement pour transformer le monde et ainsi vivre l’harmonie au quotidien.

Une sagesse qui nous ramène aux paroles de Gandhi « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ».
Et si le temps était venu de remettre l’humain et la nature au cœur de nos préoccupations pour enfin redonner au monde légèreté et saveur ?

« Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. »

La convergence des consciences Pierre Rabhi

Je vous invite à écouter le podcast de la série documentaire réalisée par Culture France  » Pierre Rabhi, l’homme colibri » : www.franceculture.fr/emissions/series/pierre-rabhi-lhomme-colibri

Sa bibliographie et ses projets : www.pierrerabhi.org

Livre « Vers la sobriété heureuse »

Mouvement Colibris : www.colibris-lemouvement.org

Back to Top